Tél

06 52 06 63 00

E-mail

orench.anna@gmail.com

Dans le cadre de la gestion du stress, soulager les maux de ventre est souvent nécessaire, du au lien évident entre les systèmes nerveux et digestif. Les crampes abdominales provoquées par un état de tension, peuvent s’alléger à l’aide de produits naturels. Or, un travail plus de fond permettra une remédiation du problème au long terme.

Pourquoi on a des crampes à cause du stress ?

Nous connaissons déjà la communication entre l’appareil digestif et le cerveau grâce au nerf vague. Cette branche nerveuse qui départ du crâne, assure la motricité, involontaire, de l’estomac. C’est par cette voie qu’une altération émotionnelle brusque peut provoquer des spasmes musculaires au niveau digestif, en parallèle a l’action hormonale qui se déclenche face à une situation de stress.

Une urgence à évacuer suit fréquemment, à cause de ce que l’on appelle le “réflexe gastro-colonique”. Dans ce cas, la douleur abdominale est souvent soulagée avec la défécation, de façon similaire à la réaction déclenchée par l’ingestion d’un aliment en mauvais état. Autrement, le spasme peut demeurer un certain temps, avec un effet assez incapacitant, similaire à la douleur menstruelle. D’un autre côté, en cas de doute de l’origine des crampes, ou si c’est un symptôme récurrent, il faut consulter avec un médecin.

Soulager la douleur

Notre premier réflexe sera, en tout cas, de soulager les maux de ventre. En s’agissant d’un spasme, la première intention est inévitablement un relaxant musculaire comme par exemple l’extrait de Melisse officinalis. Cette plante agit au niveau des spasmes abdominaux, mais elle a également un effet sédatif. C’est pour ceci qu’on la conseille souvent pour la douleur menstruelle, comme pour améliorer le sommeil.

D’un autre côté, il ne faut pas oublier que les crampes musculaires sont un signe de manque de Magnésium. Ce minéral est très sollicité en moments de stress, et nos réserves s’épuisent rapidement dans ces situations. Cela contribue aux spasmes au niveau de l’abdomen, mais aussi à la tension aux épaules et zone cervicale. Nos besoins journaliers se calculent en multipliant notre poids par 6. C’est à dire, pour une personne de 50kg, le besoin serait de 300mg par jour. Il existe différents types et présentations, étant le Magnésium bisglycinate, le plus biodisponible, en clair, celui qu’on assimile le mieux. En plus, cette forme n’a pas un effet laxatif, à différence du sulfate de magnésium (o sels Epsom), par exemple, effet indésirable si on a une tendance à la diarrhée.

Gérer son stress

Or, on ne peut pas se contenter d’apaiser le symptôme, si on veut résoudre le problème de la racine. Donc, une stratégie de gestion de stress s’impose.

Dans le cas des crampes digestives, la respiration diaphragmatique est très efficace, puisque cela travaille justement les muscles abdominaux. En faisant gonfler et dégonfler le ventre avec l’inspiration et l’expiration, on massage avec le diaphragme (muscle de la respiration) l’estomac et le foie.

L’exercice est également utile, autant qu’il soit adapté. Inutile de rajouter du stress à l’abdomen en faisant de la musculation. On doit privilégier les étirements pour promouvoir la flexibilité des muscles, ainsi que l’oxygénation avec une forme d’exercice aérobique. Conséquemment, s’assurer un bon repos permettra aux muscles de se détendre et se régénérer.

L’alimentation peut bien nous apporter des nutriments comme le magnésium, dont on aura besoin. Cependant, il est important de penser à éviter ces produits d’action acidifiant, comme le sucre, ou inflammatoire comme l’alcool ou la friture.

Finalement, la gestion des émotions est évidemment à considérer. Pour cela, les fleurs de Bach, comme les huiles essentielles en olfaction sont des alliés naturels, efficaces, et très spécifiques pour chaque déséquilibre particulier.

En effet la maîtrise de la réponse s’aborde de ces différents angles, que sont la base de la vitalité, selon le besoin de chacun. Il n’a pas de recette magique pour tous. C’est pour ceci que je vous propose un bilan, un conseil et un suivi personnalisés. Si cela vous tente, on peut en parler, vous n’avez qu’à me contacter.

Sources :

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *