Tél

06 52 06 63 00

E-mail

contact@annaorench.com

Les irlandais dissent que “le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde”. Je ne peux être plus d’accord. Je vous ai déjà parlé de l’importance du sommeil comme ingrédient essentiel de la sérénité. De la même façon, le rire constitue, à mon avis, un outil anti-stress incontournable.

Je me pose souvent la question, “comment faisais-je, quand j’étais petite, pour rire autant et sans l’aide d’aucun stimulant ?”. En effet, à mesure qu’on vieillit, on perd la capacité de rigoler. Certains pensent que ce regrettable changement est imposé par la socialisation (on doit être pris au sérieux). En tout cas ceci agit en détriment de notre santé émotionnelle mais aussi physique.

Ce n’est pas par hasard que depuis l’aube de la civilisation, les humains se servent du rire pour assurer leur bien-être.

Histoire

On a tous vue des images du “Laughing buddha”, cette souriante déité indienne qui date du dixième siècle. Il constitue une évidence de la place du rire dans la spiritualité, mais aussi dans le bien-être. En effet, la tradition ayurvédique de ce pays asiatique nous a légué le yoga du rire, parmi d’autres formes très populaires de prendre soin de l’équilibre vital.

boudha rieur

Côté ouest, au moyennage, Henri de Mondeville, médecin français, préconisait le rire comme forme de rétablissement après une intervention chirurgicale. Plus récemment, Sigmund Freud, disait que le rire libère des énergies négatives.

Or, c’est dans les années 70 que Norman Cousins, journaliste américain publie sur le sujet et crée la première clinique du rire, après avoir guéri à l’aide de filmes comiques. Une décennie plus tard Hunter Adams, porte-drapeau de la thérapie du rire, introduit pour la première fois cette pratique dans des hôpitaux.

De nos jours, le rire trouve de plus en plus sa place dans le contexte thérapeutique. On trouve des organisations d’artistes comme le clown-hopital, ou les pallapupas dans mon pays, qui interviennent auprès des hôpitaux avec l’objectif de réduire la peur, l’angoisse, la tension ou le stress à l’aide de la plaisanterie.

En parallèle, dans le monde du bien-être la rigologie s’étale transversalement, en complément de nombreuses formes de soin. En effet, elle fait souvent partie du programme dans des journées ou des festivals bien-être.

Bienfaits

En médecine énergétique chinoise, la tristesse est l’émotion du poumon, qui appartient à l’élément métal. Le rire appartient au cœur, élément feu, qui, selon la théorie des cinq éléments, domine le métal. Cela se traduit par le fait que, en rigolant, on secoue le diaphragme, qui à son tour percute le poumon, en faisant bouger l’énergie. La preuve est qu’après une bonne rigolade, souvent on a besoin de tousser et d’expulser un peu de phlegme. En même temps, on expulse un peu de chagrin, donc, un peu de stress également.

D’un point de vue physiologique, le rire libère des endorphines, les hormones du bonheur, et stimule la circulation sanguine. Selon des sources spécialisées, le rire aurait, en plus, un impact positif sur le sommeil, la digestion, l’immunité et la douleur, des axes typiquement dérangés par le stress.

Finalement, une bonne rigolade fait extérioriser les émotions, en plus de briser la glace dans des situations incommodes. On dit, en effet, que le rire est la distance plus courte entre deux personnes. Cela constitue, donc, une bonne mesure de prévention face à l’isolement, si présent dans les situations de stress.

Comment rire quand on n’a pas envie ?

Cela m’est arrivé de participer à un atelier de rigologie et de me trouver un peu bête à devoir rigoler sans raison. En plus, en situation de stress, rien ne nous fait plus rire, donc on doit trouver des astuces pour récupérer la joie.

C’est pour cela que je vous conseille de vous aider, dans un premier temps, d’outils simples et marrants. Le plus facile sont les vidéos, qu’on peut regarder sur nos téléphones n’importe quand. Attention, il faut que la vidéo soit vraiment hilarante, donc vous pouvez vous faire des listes, ou vous abonner à des chaines du type animaux drôles, ou d’autres sujets qui vous font rire. Voici une chaîne qui me fait craquer à chaque fois. Vous devez les regarder au moins trois fois par jour, comme s’il s’agissait de la prise d’un complément alimentaire.

Vous pouvez aussi faire une sélection de comédies de qualité, pour les regarder quand vous avez plus de temps. A ce sujet, je crois que les classiques comme Charles Chaplin ou Harold Lloyd sont imbattables. Cependant, moi, les Minions me font beaucoup marrer. À chacun son délire. En tout cas, évitez les tragicomédies, à quoi bon regarder des drames quand on est stressé ?

À un niveau plus thérapeutique, il existe es organismes qui proposent des ateliers du rire animés par des professionnels spécialisés. Il s’agit souvent de psychologues ou de coaches qui pratiquent la rigologie. Comme je vous disait plus haut, parfois le rire ne vient pas naturellement et il faut le forcer un peu. Or, comme tout, cela s’apprend, ou plutôt, se réapprend avec un peu de pratique. Je vous ai déjà mentionné les bénéfices, qui ne sont pas négligeables, concrètement dans la gestion du stress. Si cela vous met mal à l’aise d’intégrer un groupe d’inconnus pour rigoler sottement, ou si vous n’avez pas le temps, sachez qu’on propose souvent des séances individuelles ou bien des programmes en ligne.

Bref, qu’il faut s’amuser pour libérer les tensions. C’est un remède merveilleux et un drôle d’outil anti-stress, le rire. Pour moi, c’est un des dix commandements de la gestion du stress, comme je vous ai expliqué dans un article précédent.

Cependant, et comme toujours, il n’y a pas de baguette magique. Ceci n’est qu’un moyen de plus, parmi d’autres mesures, pour arriver à maitriser votre réponse au stress. Pour un conseil personnalisé, n’hésitez pas à me contacter.

Sources

Articles recommandés

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.