Tél

06 52 06 63 00

E-mail

orench.anna@gmail.com

A mesure que notre stress professionnel s’allège avec l’anticipation des vacances, il y a le stress familial qui s’installe. Même si nos proches sont en général une source de joie, ils nous apportent souvent un certain niveau de tension. La préparation des réunions, l’annonce de nouvelles, et la confrontation avec des anciens conflits, ce sont des ingrédients habituels dans les repas familiales. Heureusement, les fleurs de Bach s’invitent au banquet pour aider digérer à la bouchée.

J’ai appris beaucoup de choses en me spécialisant dans la gestion du stress et l’accompagnement du burnout. Parmi elles, il y a le fait qu’on ne peut pas dissocier les différentes sources de stress dans la vie. En effet, stress professionnel et stress familiale sont reliés, tout simplement parce qu’ils ont lieu chez un même individu. Cependant, il y a une prédominance de l’un ou l’autre à un moment donné. Les fêtes de fin d’année sont un terrain propice pour mettre en lumière les tensions familiales.

Or, les fleurs de Bach arrivent comme des étincelantes étoiles pour semer cet amour dont on parle autant à Noël.

Pour endurer les réunions

Malgré la convivialité caractéristique des réveillons en groupe, certains parmi nous ne sommes pas à l’aise dans les multitudes. Même si on n’a rien contre personne, nous ne trouvons pas facilement notre place dans la dynamique d’un clan. Cependant, on se sent dans l’obligation d’assister aux réunions de sa tribu. En effet, on n’a pas une bonne excuse pour ne pas y aller. Nous n’avons, non plus, aucune envie de perdre le lien avec nos proches.

Pourtant, les repas de fêtes peuvent nous apporter pas mal d’angoisse. Nous pouvons nous sentir à l’écart, ou bien nous ennuyer à mort. Si vous répondez à cette description, je vous conseille vivement la Violette d’eau (Water violet). Cet élixir peut aider à raccourcir la distance entre vous et vous congénères, et à découvrir des lieux communs insoupçonnés. Vous ne serez probablement jamais l’âme de la fête. Or, peut-être que la soirée ne vous semblera, finalement, pas si longue.

Pour supporter les insupportables

En revanche, on peut avoir un beau-frère, une cousine ou un neveu qu’on ne peut pas encaisser. Nous ne supportons pas leurs blagues, leurs monologues ou leurs aires de supériorité. Il y a quelque chose chez eu qui nous exaspère. Mais il n’est pas question de faire une scène en leur remettant à leur place. On ne veut pas gâcher le repas familial. Cependant, on a du mal à avaler la moindre crevette à chaque fois que cet individu parle. Dans ces cas, le Hêtre (Beech), est notre sauveur. Sans besoin de faire un grand travail d’introspection, cet élixir peut nous rendre plus tolérant vers les défauts des autres. Cela se fait en nous aimant un peu plus nous-mêmes, ce qui dissout le jugement vers notre entourage.

Pour surmonter les rivalités de la fratrie

On croit qu’on a laissé derrière nous les anciennes jalousies avec nos frangins ou autres êtres chères. Or, au but de deux verres de pétillant on sent, parfois, remonter à la surface des sentiments amères du passé. Ceux avec qui on a grandi ont, souvent, déclenché une insécurité ou autre source de frustration chez nous. Nous savons, en tant que adultes, que les comparaisons sont inutiles. Nonobstant, on ne peut pas s’empêcher de haïr un peu, en silence, l’emblématique grâce de notre sœur pour s’habiller. On n’a pas le cœur de l’avouer, mais notre rire jaune n’échappe à personne. En plus, on s’en veut parce que, malgré tout, on tient à la sœurette. Face à ce type d’émotion, le Houx (Holly) est notre fleur. Elle représente l’amour universel, celui que commence par l’amour à nous mêmes. Parce que c’est en nous acceptant qu’on peut aimer les autres sans les jalouser.

Pour supporter l’absence de ceux qui ne sont plus là

C’est une grande source d’angoisse la perspective de fêter Noël en famille sans la présence d’un proche qui nous a quitté. On craint la possibilité de voir la chaise de notre cher décédé, vide ou occupé par quelqu’un d’autre. Rien ne peut nous consoler de l’absence de cette personne pendant ces jours de forte charge émotive et familiale. Cependant, on sait très bien que cette âme qui nous regarde de quelque part, voudrait nous voir heureux. Facile à dire, mais l’émotion est trop forte.

Sauf si on fait appel à l’Étoile de Bethleem (Star of Bethlehem), qui peut nous aider à surmonter nos deuils. Pas question d’oublier, car ceci serait impossible. Il s’agit plutôt d’accepter ce changement, intrinsèque à la vie, qu’est la mort. Cet élixir nous invite aussi à être reconnaissants d’avoir eu cette personne dans notre vie pendant un certain temps. Avec son aide, il sera plus facile de trinquer à sa mémoire, revenir au moment présent, et construire des beaux souvenirs avec ceux qui sont là.

Pour faire la paix

Finalement, il y a pas mal de personnes qui appréhendent les réunions familiales parce que cela finit toujours en bagarre. Malheureusement, l’excès d’alcool fait souvent monter le ton, et tout un répertoire de reproches s’invite à table. Parfois l’origine de la dispute est une bête histoire ancienne qui remonte à des décennies. Mais cette petite blessure mal soignée s’ouvre sous les effets des excès, et c’est parti pour une querelle qui ne finit jamais. “Tu m’as dit ceci, tu m’as fait cela… avec tout ce que j’ai fait pour toi !”. Ce sentiment d’injustice est souvent vécu au sein des noyaux familiales.

La chicorée (Chicory) nous aide à pardonner et à lâcher prise. C’est l’élixir de l’amour inconditionnel, celui qui donne sans rien espérer en retour. Aux sceptiques de cette notion je voudrais vous dire que sans ce sens d’inconditionnalité, la filiation familiale ne serait pas possible. Donc, il est nécessaire de surmonter notre rancœur et de comprendre que on fait tous ce qu’on peut à un moment donné.

Comme je vous dit toujours, le choix de fleurs de Bach est très personnel. Ces fleur dont je vous ai parlé aujourd’hui ne sont que des pistes qui peuvent vous inspirer. Pour un conseil personnalisé, n’hésitez pas à solliciter un regard professionnel et bienveillant comme celui que je vous propose.

Il ne me reste que vous souhaiter des joyeuses fêtes

et un 2022 remplit d’espoir et de bonheur !!

joyeux noël

Sources :

  • Photo de Nicole Michalou provenant de Pexels
  • BACH Edward, Les douze guérisseurs, Macro Éditions 2016.

Articles recommandés

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.